Gis Sol » Geosol
 

Geosol

Geosol est l’outil de visualisation des statistiques issues des données de la BDAT stockées dans le système d’information décisionnel.

Un système d’information décisionnel (SID) rassemble des moyens, des outils et des méthodes permettant de transformer les données opérationnelles en informations pertinentes pour la prise de décision. le SID s’appuie sur l’entrepôt de données qui est une structure analogue à une base de données offrant une vision centralisée et la plus large possible de toutes les informations sur un sujet donné. L’entrepôt permet ainsi le stockage et l’analyse d’une grande quantité d’informations épurées, organisées, historisées (mécanisme par lequel on capture les données à chaque évolution de ces dernières) et provenant de plusieurs sources de données.

Nous avons inscrit la chaîne de traitements de statistiques issues de la BDAT dans le contexte plus large de l’architecture décisionnelle du système d’information « sols ». Le premier type d’information produite correspond à la cartographie des distributions statistiques des propriétés du sol. Pour cela, les résultats d’analyses sont agrégés aux niveaux spatial et temporel en les regroupant à un grain plus grossier que la commune (régions, départements, cantons et petites régions agricoles) et selon une période temporelle de calcul qui est fixée à 5 ans pour les paramètres variables dans le temps comme le carbone organique, et 20 ans pour les paramètres plus stables comme le taux d’argile. Un ensemble de paramètres statistiques sur la distribution des propriétés du sol au sein de l’unité spatio-temporelle est calculé sur ces sous-populations : nombre de déterminations, moyenne, écart-type, déciles pour les propriétés ordinales, valeurs de la classe dominante et secondaire pour les propriétés cardinales. Le second type d’information stockée correspond à la comparaison temporelle des sous-populations des unités spatio-temporelles. L’entrepôt permet la mise en œuvre des calculs sur les résultats analytiques bruts (pH, carbone, phosphore, etc), mais aussi sur des attributs issus d’un calcul, comme le ratio limons fins sur limons grossiers, l’interprétation agronomique du phosphore, le taux de saturation du sol.

L’ensemble des calculs sont ensuite stockés dans une structure, appelée « magasin de données » ou Datamart, sur laquelle repose la publication des cartes par l’application Geosol et des webservices.

Accéder à l’outil