Gis Sol » Les sols forestiers

Les sols forestiers

Les forêts de production hors peupleraie produisent en moyenne 82,6 Millions de m3 de bois par an, soit 5,4 Mm3 par hectare et par an. Cette production s'étend sur plus de 15 millions d'hectares. La production des forêts dépend entre autres du niveau hydrique des sols forestiers. Le niveau hydrique des forêts de production est déterminé à partir de la flore rencontrée sur les plac ... Lire la suite
Les forêts de production hors peupleraie produisent en moyenne 82,6 Millions de m3 de bois par an, soit 5,4 Mm3 par hectare et par an. Cette production s'étend sur plus de 15 millions d'hectares. La production des forêts dépend entre autres du niveau hydrique des sols forestiers.

Le niveau hydrique des forêts de production est déterminé à partir de la flore rencontrée sur les placettes d’inventaire. Un quart des forêts françaises ont un profil végétatif xérophile (1,3 Mha) ou mésoxérophile (2,6 Mha). La grande région écologique (GRECO) Méditerranée a une forêt majoritairement xérophile (71 % de la surface) tandis que la Corse est majoritairement mésoxérophile (66 % de la surface). La forêt mésoxérophile se rencontre également le long de la côte atlantique dans le sud-ouest de la France, dans les Causses, dans les Pyrénées orientales, dans le sud des GRECO Alpes (où elle représente 52 % de la surface) et Jura, et sur les plateaux bourguignons.
Les niveaux xérophile et mésoxérophile révèlent des déficits en eau liés au climat (climat méditerranéen) ou à la faible réserve en eau du sol. La productivité de ces forêts est faible (1,3 m3/ha/an pour les xérophiles, 3,0 m3/ha/an pour les mésoxérophiles).
À l’inverse les forêts hygrophiles, présentent sur 0,7 Mha, sont liées à des excès d’eau (bord de rivière, nappe d’eau perchée sur sol imperméable, etc). Certaines de ces forêts présentent un intérêt patrimonial important.
Fermer