Gis Sol » L’eau dans les sols

L’eau dans les sols

Le sol filtre l'eau et exerce un pouvoir tampon sur le régime des eaux superficielles et l’alimentation des eaux souterraines. Il permet aussi l’alimentation en eau des organismes vivants (animaux, végétaux, bactéries, champignons, etc) qui la restituent à l’atmosphère, principalement via la transpiration des plantes. L’eau contenue dans le sol joue un rôle prépondérant dans de nombreux processus env ... Lire la suite
Le sol filtre l'eau et exerce un pouvoir tampon sur le régime des eaux superficielles et l’alimentation des eaux souterraines. Il permet aussi l’alimentation en eau des organismes vivants (animaux, végétaux, bactéries, champignons, etc) qui la restituent à l’atmosphère, principalement via la transpiration des plantes. L’eau contenue dans le sol joue un rôle prépondérant dans de nombreux processus environnementaux par la dissolution, le dépôt, la transformation, la dégradation et le transport de diverses substances. De nombreuses réactions chimiques ont lieu à l'interface entre la solution et la phase solide ou les organismes du sol. A noter que les émissions de GES (CH4 et N2O) comme le stockage de carbone dans les sols sont fortement déterminés par les conditions hydriques.

La capacité du sol à retenir l'eau dépend d'abord de sa porosité, qui représente 30 à 60% du volume total d'un sol. Plus les pores sont petites, plus l'eau est retenue fortement. Des pores bien connectés faciliteront la circulation de l'eau. Les pores dont diamètre est inférieur à 0,2 μm contiennent une eau inutilisable par les plantes. La quantité d'eau totale que le sol peut retenir, ainsi que la quantité d'eau utile, varient selon deux principaux critères intrinsèques :

  • la texture du sol. Les sols sableux, qui présentent une faible porosité, présentent une faible réserve en eau utile. A l'inverse, les sols limoneux, qui ont une porosité élevée, sont ceux qui fournissent le plus d'eau utile. Bien qu'ayant la plus forte capacité à retenir l'eau, les sols argileux fournissent proportionnellement le moins d'eau utile.

  • la profondeur du sol. Plus un sol est épais, plus sa réserve en eau est grande. Certaines roches, comme les craies, peuvent également servir de réserve en eau et réalimenter le sol au fur et à mesure qu'il se dessèche.


La porosité d'un sol est aussi influencée par les matières organiques, la faune et la flore, ou encore l'action de l'homme. Par exemple, le labour et l'apport de matières organiques favorisent la porosité, le passage d'engins lourds sur sol humides la diminue, parfois de manière irréversible.


Fermer

Données