Gis Sol » Les sols face au changement climatique

Les sols face au changement climatique

Les sols interagissent avec le changement climatique à plusieurs titres. De par leur rôle dans les cycles globaux du carbone et de l’azote, les sols échangent en permanence trois des principaux gaz à effet de serre d'origine anthropique (CH4, CO2, N2O) avec l'atmosphère. Leur usage est aujourd'hui considéré comme un levier important dans la lutte contre le changement climatique.

Les sols constituent aussi des réserves d'eau, en partie disponible pour les plantes et les échanges avec l'atmosphère. Celles-ci joueront un rôle important dans l'adaptation au changement climatique des productions agricoles et forestières. Enfin, le changement climatique peut intensifier les phénomènes de dégradation et de perte de sols. Par exemple, l'accroissement des phénomènes pluviométriques extrêmes est susceptible d'accélérer les pertes en sol et la probabilité d'occurrences de coulées d'eau boueuse. L’augmentation du niveau des mers menacera directement les sols côtiers lorsqu'ils ne sont pas protégés par des bandes côtières surélevées, qu’elles soient naturelles (dunes, etc) ou artificielles (digues, etc). Le changement climatique peut aussi précipiter le déstockage de carbone organique, en accélérant la vitesse de minéralisation des matières organiques des sols de montagne ou des sols tourbeux des zones humides.