Gis Sol » Les sols face au changement climatique

Les sols et le cycle de l'eau

Le sol joue un rôle prépondérant sur le cycle de l'eau et sur l’émission des éléments chimiques vers l’eau. Il joue un rôle sur le partage entre infiltration et ruissellement. Il joue le rôle de réserve en eau pour les plantes et de milieu pour les êtres vivants présents dans le sol. Il est au cœur des transferts d’eau entre l'atmosphère, les nappes d'eau souterraine et les cours d’eau. Le sol stocke et transforme de nombreux produits épandus au sol, qu'ils soient solides ou liquides, minéraux ou organiques, d’origine agricole, industrielle ou urbaine. Les sols des zones humides, saturés en eau en hiver, ont un rôle tampon d’un point de vue hydrologique, permettant l’extension latérale de la nappe, et hydrochimique, favorisant les transformations biogéochimiques en lien avec les battements de nappe.

Les propriétés pédologiques importantes sont :
1) la sensibilité à la battance des sols (sensibilité des sols à la fermeture de la porosité en surface), à la formation d’une croûte de battance, réduisant l’infiltrabilité du sol
2) la réserve utile en eau fonction de la texture, de la teneur en éléments grossiers, de la profondeur, notamment vis-à-vis de l’alimentation en eau des plantes
3) l'excès d'eau, la teneur en matière organique, l’activité biologique, favorisant la rétention ou le biotransformation des éléments chimiques.