Les flux d’azote dans l’environnement s’exercent sur de courtes périodes, liées à des fluctuations climatiques ou aux périodes d’épandage des engrais. Il résulte de la complexité et de la rapidité de ces mécanismes qu’il est extrêmement difficile de faire un état global de l’azote – et de la fertilité azotée – dans les sols de France. On peut tout au plus cartographier l’azote total afin d’avoir une vision de la distribution de l’azote sous une forme moins labile dans les sols.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

La distribution des teneurs en phosphore assimilable par les plantes dans les sols de France montre très clairement des effets régionaux. Les régions d’élevage intensif, comme la Bretagne, sont très largement excédentaires. Il s’agit de phosphore essentiellement d’origine organique, lié aux épandages d’effluents.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Pour diagnostiquer un risque de carence en potassium, la seule analyse du potassium échangeable du sol (potassium plus ou moins retenu par le sol et susceptible d’échanges avec la solution du sol) n’est pas suffisante. Il faut considérer la sensibilité des cultures (par exemple, les cultures de la betterave sucrière, du maïs fourrage, de la pomme de terre et du sorgho fourrage sont considérées comme exigeantes) et le pouvoir fixateur du sol pour le potassium.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

En France, les teneurs en bore mesurées dans les sols du RMQS présentent une valeur médiane de 0,21 mg.kg-1 de sol avec 95% des valeurs inférieures à 0,49 mg.kg-1.
Les plus fortes concentrations en bore sont mesurées dans les sols côtiers issus de sédiments marins avec des teneurs comprises entre 1 et 5 mg.kg-1 : Camargue, marais Poitevin, estuaire de la Loire ou de la Gironde, certains sols du littoral. Quelques fortes teneurs en bore, représentant de rares anomalies d’origine anthropique, ont été détectées, en lien possible avec des apports d’effluents de distillerie riches en bore ou des apports de sel marin utilisé comme fondant routier pour le salage en période hivernale.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Les zones théoriquement déficientes en cuivre disponible pour les plantes sont très étendues. Certaines d’entre elles correspondent à une pauvreté « naturelle » des sols en cuivre (les Landes de Gascogne, les Vosges, une grande partie du Massif central, la Sologne, le sud de la Bretagne).
La richesse relative en cuivre disponible pour les plantes est forte dans les sols de la plupart des régions cultivées de manière intensive, comme dans le nord du Bassin parisien, le grand Sud-Ouest, la Beauce et l’ensemble des régions viticoles et arboricoles (Bordelais, Languedoc-Roussillon, pourtours des vallées de la Saône et du Rhône).
Dans les régions viticoles, le cuivre en excès provient de son utilisation dans les produits phytosanitaires. Les parties nord et ouest de la Bretagne contiennent aussi d’importantes quantités de cuivre car certains effluents d’élevage sont riches en cet élément (lisiers de porc, notamment).
Par contre, à l’exception des sols viticoles, les teneurs en cuivre sont nettement déficitaires dans les sols de Champagne (Aube, Haute-Saône).

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Il existe de fortes anomalies en zinc-EDTA. Elles correspondent soit à des contaminations d’origine industrielle (nord de la France, région parisienne), soit à des anomalies pédo-géochimiques naturelles (Causses, Jura, sud du Massif central). Les sols des Landes de Gascogne sont particulièrement pauvres en zinc. Dans cette région, les quelques valeurs élevées correspondent à des sols agricoles où la carence en zinc a été corrigée.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Concernant la culture du maïs, la période la plus à risque concerne la récolte car les engins provoquent des pressions élevées au sol aggravées par les pluies automnales. Près de 40% des surfaces présentent un risque au moins une année sur deux. Les risques les plus élevés sont principalement localisés sur les sols sableux (Landes, Sologne, Vosges) très sensibles aux fortes pressions et dans le Massif central. Cependant, ces résultats sont à relativiser car à l’exception des Landes, ces régions produisent peu de maïs. En Bretagne, région productrice de maïs, des zones à risque sont présentes au sud.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Sols de Bretagne – Biodiversité

Observatoire agricole de la biodiversité

Les sols sableux sont localisés majoritairement dans les Landes, la Sologne et les Vosges où ils sont le support d’importants massifs forestiers. Ils sont également présents dans le Massif central, développés sur des arènes granitiques. Les textures équilibrées sont majoritaires en Champagne et dans la moitié sud de la France.
Les textures limoneuses sont surtout présentes dans la moitié nord de la France et les textures argileuses en Lorraine et dans le Sud-Ouest.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

En France métropolitaine, le quartz est l’élément dominant dans de nombreux sols. Inerte, il s’altère très lentement. Il caractérise par exemple les sols sableux des Landes et de Sologne. Les roches cristallines, éruptives ou celles issues de transformations métamorphiques, se caractérisent lors de leur altération par la formation de sols à texture sableuse selon les conditions locales dont
l’intensité des processus d’argilisation varie (Massif armoricain, Massif central, Vosges). La plupart des sols métropolitains contiennent des minéraux résiduels des roches dont ils dérivent, en particulier des illites et des chlorites. Les sols peu épais développés sur des roches carbonatées montrent une minéralogie dominée par les carbonates hérités de la roche. Les minéraux néoformés sont également présents, principalement des vermiculites. À tous ces types se joignent les oxydes de fer, d’aluminium et de manganèse.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

La carte extraite de la Base de Données d’Analyses de Terre (BDAT) illustre la répartition du calcaire dans les sols agricoles, fortement liée aux régions de craie (Champagne), de marnes (Argonne, Woëvre) et aux calcaires durs jurassiques (Alpes, Berry, Bourgogne, Jura, Poitou et Provence).

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

DREAL Hauts-de-France – Sols et sous-sols

Carte du pH de surface des sols forestiers français

Sols de Bourgogne

IRD – Unité de recherche Eco&Sols

Pour améliorer la prédiction de la répartition et de la croissance des espèces végétales, on utilise des données décrivant les caractéristiques du sol. Il s’agit par exemple des propriétés acido-basiques (pH) ou du degré d’évolution des matières organiques (rapport carbone sur azote ou C/N) du sol.

Inversement, le lien entre le sol et la végétation spontanée est si étroit en forêt qu’il est fréquemment utilisé pour estimer les paramètres du sol à partir de la présence ou de l’absence de certaines espèces dites indicatrices. Il est alors possible, en dehors de toute analyse physico-chimique, de déduire le pH, voire le C/N des sols des végétaux spontanément présents sur une placette forestière.

Cette carte est issue du RESF. L’utilisateur s’engage à citer le rapport sur l’état des sols de France.

Observatoire Participatif des Vers de Terre

Global Soil Biodiversity Initiative

ESDAC – Erosion hydrique

Carte d’Angers au 1/100 000

Carte pédologique et notice

Auteur : J.-P. Rossignol
Année de publication : 2013

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Carte pédologique et notice

Auteur : Gabriel Callot
Année de publication : 1975

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Basol, les sites et sols pollués

MTE – Les mouvements de terrain

MTE – Le retrait gonflement des argiles

Carte pédologique et notice

Auteur : Jean Servant
Année de publication : 1970

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

MTE – Les cavités souterraines hors mines

MTE – L’aléa glissements de terrain

MTE – L’artificialisation des sols

Carte pédologique et notice

Auteurs : Bouteyre, Georges Duclos
Année de publication : 1994

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

GIEC – les publications

webinaires AFES

ESDAC – le carbone dans les sols européens

Gessol – sol et séquestration du carbone

ADEME – sols et changement climatique

Carte pédologique et notice

Auteur : J.C. Bégon Année de publication : 2015 Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Carte pédologique et notice

Auteur : Jean Chrétien
Année de publication : 1995

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Carte pédologique et notice

Auteurs : Michèle Gaiffe, Sylvain Brukert, Micheline Eimberck
Année de publication : 2012

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Carte pédologique et notice

Auteur : Paul Bonfils
Année de publication : 1976

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.

Carte pédologique et notice

Auteur : Madeleine Crahet
Année de publication : 1981

Carte réalisée dans le cadre du volet Carte Pédologique de France du programme Inventaire, Gestion et Conservation des Sols.